LAS BASES

ayrton-tang-378097-unsplash-min_003.jpg
 

Ma publication „Dignité Respect Honneur” (2013) examine les valeurs telles que l’honneur, l’importance de ne pas perdre la face, le respect, la honte, l’harmonie – des valeurs dont nous ne connaissons pas la forme prononcée et diverse selon les cultures, mais que nous rencontrons sans cesse dans notre quotidien multiculturel. Par ce livre je souhaite transmettre un savoir culturel que je considère comme le fondement du développement de toute compétence interculturelle.

En 2015 j’ai publié le livre intitulé „Un couple, deux cultures“. J’ai interviewé 25 couples de culture mixte dans le but de savoir comment ces couples  vivent leur quotidien interculturel. Ce livre examine en détail les principaux  défis et les thèmes qui occupent les relations des couples  mixtes.

Ma dernière publication „Bien gérer la diversité culturelle“ (2017) concerne la manière dont nous traitons la diversité culturelle dans notre monde du travail, dans le domaine des affaires, de l’enseignement et de la santé. De nombreux extraits d’interviews de dirigeants et des exemples illustrent les situations qui peuvent apparaître dans le quotidien professionnel de managers, enseignants, médecins ou personnels soignants – et les solutions possibles.

 

 

Je détiens la licence nécessaire à la pratique du COA (Cultural Orientation Approach), un test en ligne qui permet de définir les préférences culturelles individuelles; ce test sert de fondement à une formation culturelle spécifique, afin de travailler sur les différences culturelles existant entre la culture propre à une personne et la culture de son pays de destination. Je suis aussi titulaire de la licence IRC (Intercultural Readiness Check). C’est un test qui révèle les compétences interculturelles individuelles. Les résultats obtenus font ensuite l’objet d’un coaching interculturel.

Une formation de base exhaustive, de nombreux compléments de formation et de réguliers séjours à l’étranger viennent étayer la longue expérience acquise au sein d’autres cultures. Ils sont le fondement de mon activité de formatrice interculturelle. On ne peut enseigner ce qui vous attend que si l’on a soi-même vécu cette expérience - vivre et travailler à l’étranger.

La coopération interculturelle requiert de la sensibilité culturelle et de l‘ouverture d’esprit. Elles seules permettent de construire une confiance mutuelle et d’obtenir un profit partagé, car chaque individu évolue personnellement en affrontant d’autres points de vue.
— Karin Schreiner